C'était moi !
Le dossier de ce mardi 18 février était consacré au succès de la cuisine.
J'étais invitée à l'émission en tant que témoin.

presentateurs 2 La Quotidienne dossier du jour France 5 LE MIAM MIAM BLOG

Bienvenus sur mon blog culinaire à toutes celles et ceux qui ont fait ma connaissance à la télévision mardi. Je m'appelle Elodie, j'ai 37 ans et je suis passionnée de cuisine au point d'avoir créé (il y a 7 ans déjà) Le Miam Miam Blog. Ici je partage mes coups de coeurs culinaires, mes recettes, mes astuces, ma passion pour les bons p'tits plats.

Parce que je n'avais parlé à personne (si ce n'est à mon mari et à 3 amies) de mon passage télé, je consacre le billet du jour à cette expérience grisante. Comment on m'a contacté, comme s'est préparée et déroulée l'émission, les loges, les invités, les chroniqueurs, les sujets abordés... Je vais tout vous raconter ou presque !

CLIQUEZ SUR L'IMAGE et RDV à 25:15 pour visionner mon passage
video

AVANT L'ÉMISSION...

J-7, 1er contact.
Sarah est journaliste et travaille sur l'émission La Quotidienne sur France 5. Elle me contacte via mon blog car elle prépare un sujet sur le succès de la cuisine. Je réponds à ces questions par mail et lui confie mon numéro de téléphone au cas où elle souhaite me joindre pour discuter de vive voix.

J-6, je suis invitée à l'émission.
Sarah me téléphone pour me m'expliquer ce en quoi mon témoignage l'intéresse. Je comprends alors que j'y suis invitée en tant que témoin. Je n'y avais sincèrement pas songé et c'est peut-être pour ça que, sans trop y réfléchir, je réponds oui à l'invitation. J'ai horreur d'être un centre d'intérêt, je viens d'accepter un sacré challenge personnel. Sur le plateau, il y aura à mes côtés quelqu'un de chez Larousse et un chef.

J-5, je suis interviewée.
Pour préparer l'émission, Marine (la collègue de Sarah) m'interviewe par téléphone. Combien avez-vous de livres de cuisine ? Avez-vous beaucoup d'électroménager ?... Le coup de fil dure 30 minutes.

J-3, ça se concrétise avec la réservation de mes billets de TGV.
J'habite Lille, le studio est au sud de Paris. Je reçois mes e-billet de TGV, la production me commande même un taxi. Et tant mieux car j'ai un rhume terrible et l'idée de passer 45 minutes dans les transports en commun ne m'enchante guère.

J-1, malade.
Tout est calé mais je n'ai plus de voix, un rhume carabiné et des bouffées de chaleur. Sarah me demande poliment si "ça va aller". Je me dope aux médicaments, oui, ça va aller.

en route La Quotidienne dossier du jour France 5 LE MIAM MIAM BLOG

LE JOUR DE L'ÉMISSION...

Après 1h de TGV et 35 minutes de taxi, me voilà au studio d'enregistrement.
Sarah et Marine m'acceuillent et me présentent les autres participants à l'émission : Georges Blanc (3 étoiles Michelin et 4 toques Gault-Millau) et Agnès Busière (directrice éditoriale Gastronomie et Vins aux Éditions Larousse). Farida, la chroniqueuse food de l'émission, et Maya Lauqué, la co-présentatrice, font un bref passage dans les loges pour saluer monsieur Blanc.

C'est le moment de passer au maquillage
Pendant que la maquilleuse me fait un teint parfait, la coiffeuse me plaque les cheveux à la laque. Ma voisine, Agnès Busière, a droit à un superbe brushing. Je suis jalouse. Moi, j'ai les cheveux laqués et brillants, ça me fait une tête de crâne d'oeuf abominable.
Ça y est, je commence à flipper. J'ai soif, je bois un verre d'eau et je laisse du rouge à lèvre sur le gobelet ; j'ai le nez qui coule, je me mouche en laissant du fond de teint sur le mouchoir. Maintenant j'ai chaud et je n'ose m'éponger le front de peur d'y laisser encore un peu de maquillage.

On nous dirige vers le plateau d'enregistrement.
On croise les chroniqueurs de l'émission et Philippe Gaudin vient nous serrer la pince. Je le suivais lorsqu'il officiait dans l'émission C à vous au côté d'Alessandra Sublet. Il est aussi souriant et sympathique en vrai qu'à la télé.
Pendant que les chroniqueurs entrent en plateau côté salon pour répéter, on nous équipe en micro. Une fois appareillés, nous entrons à notre tour en plateau côté salle. Chacun répète de son côté. On nous explique où nous placer (le corps bien face du petit scotch qui est collé sur la tranche de la table), quand arriver et quand sortir du plateau. Vu ma position à table, c'est à moi qu'on fera signe lorsqu'il faudra quitter le plateau et c'est donc moi qui devrait signaler à Agnès Busière et à Goerges Blanc qu'ils doivent me suivre. Je suis tellement patraque (je suis dopée aux médocs je vous le rappelle) que cette ridicule mission me donne des sueurs froides.

L'émission ne va pas tarder à commencer. On quitte le plateau. 5... 4... 3... 2... Ça y est, Maya Lauqué et Thomas Isle font le lancement, c'est du direct ! Nous autres, les invités, nous attendons notre tour en coulisse pendant que les maquilleuses nous repoudre le nez.
Durant la diffusion d'un reportage, on nous fait rentrer en plateau discrètement. Je m'assoie, je vérifie que je suis bien en face du fameux scotch.

plateau La Quotidienne dossier du jour France 5 LE MIAM MIAM BLOG

LE DIRECT...

25 minutes et 15 secondes après le début de l'émission, c'est le dossier du jour. Je passe à la télévision en direct sur France 5. Chaque invité est présenté puis un 1er reportage est lancé avant d'entrer dans le vif du sujet. Pendant ce temps, la coiffeuse recoiffe Maya Lauqué, on me repoudre le nez et Thomas me serre la pince car nous n'avions pas encore eu l'occasion de nous saluer. Retour plateau : 5... 4... 3... 2...

L'émission s'écoule ainsi naturellement, entre-coupée de petits reportages qui donne à chaque fois l'occasion à la maquilleuse de me rajouter une couche de poudre sur le nez. Nous abordons les thèmes que nous avions en partie évoqué par téléphone avec Marine.

54 minutes après le début de l'émission, le dossier du jour auquel je participe est clos. Maya Lauqué, Farida et Thomas Isle repartent dans la partie salon du plateau. Quand Thomas Isle dit "Le rEEEEblochon...", on me fait un signe de la main. Je me lève le plus discrètement possible, je fais à mon tour signe à Agnès et à Georges pour qu'ils me suivent. Alors que chroniqueurs et animateurs poursuivent l'enregistrement en direct, nous quittons le plateau discrètement.

plateau 2 La Quotidienne dossier du jour France 5 LE MIAM MIAM BLOG

APRÈS AVOIR QUITTÉ LE PLATEAU...

On nous retire l'équipement micro avant de retourner en loge. Là, un paquet de lingettes démaquillantes est à notre disposition (mais je décide de garder mon make up parce que c'est la classe à Végas). Avec les autres invités, on échange nos cartes de visite et chacun reprend sa route. J'aurai beaucoup aimé m'attarder, discuter et refaire l'émission avec les invités mais chacun avait d'autres projets et surtout, étaient attendus ailleurs. Je n'aurai pas le loisir non plus de discuter avec les animateurs et de prendre une photo souvenir car ils enregistrent encore en direct et, dans la foulée, enregistreront une autre émission qui sera cette fois-ci différée. Alors je suis moi aussi montée dans un taxi et direction gare du Nord.

regie La Quotidienne dossier du jour France 5 LE MIAM MIAM BLOG
crédit photo : http://who-when-where-photo.blog.leparisien.fr

MON AVIS SUR CETTE EXPÉRIENCE...

Alors que je déteste avoir les regards braqués sur moi, j'ai vraiment aimé cette expérience. Le fait que l'émission soit en direct m'a beaucoup plu. D'une part, je ne m'étais pas donné droit au bégaiement, aux blancs, aux éternuements, au mouchage de nez qui coule (c'est pas glamour mais c'était la réalité). D'autre part, je me suis dis que mes proches allaient me regarder en direct, et que des tas d'autres personnes feraient ainsi ma connaissance. Des inconnus allaient découvrir mon Miam Miam Blog, peut-être apprécier ma cuisine et partager avec moi cette passion.

En amont, Sarah (et Marine) a été essentielle. J'avais préparé mon passage télé avec Marine, cela m'avait mis en confiance. Sarah a été aux petits soins avec moi, très présente et rassurante. Elles m'ont accueillie au studio avec la banane jusqu'aux oreilles, sans distinction ni traitement de faveur entre la blogueuse culinaire lambda que je suis et la star de la cuisine qu'est Georges Blanc. Merci énormément.

J'ai beaucoup aimé le passage en loge coiffure-maquillage même si ma coiffure s'est limitée à 3 coups de brosse et 6 pschits de laque. Cette non-coiffure était abominable, on est tous d'accord. Heureusement, la séance ravalement de façade a été un plaisir.

À l'antenne, j'ai finalement eu très peu l'occasion de prendre la parole, souvent détenue par monsieur Blanc. Ce chef étoilé mondialement connu est très prolixe et je le comprends totalement. Il est coutumier des prestations publiques et vu son parcours, il a de quoi raconter. Sans en avoir eu l'opportunité et sans oser m'imposer, j'avais moi aussi des choses à dire sur tous les sujets, sur ma passion pour la cuisine. Mais finalement peu importe. Le principale est que nous ayons apparemment tous passé un très bon moment.

Après m'être regardée en replay et alors que je suis extrêmement intransigeante avec moi-même, je me suis trouvée pas si mal que ça. Mes proches m'ont tous dis que j'étais naturelle et parfaitement à l'aise.

J'ai vraiment beaucoup aimé vivre tout ça ; me voir à la télévision n'étant absolument pas une finalité narcissique pour moi. Je dois avouer que cela ne me déplairait pas de renouveler l'expérience.