Dieu (des fourneaux), que le temps passe vite... À peine 3 semaines après ma dernière revue de presse culinaire, en voici une toute nouvelle fournée. Il faut dire que la publication plus que tardive du magazine Jamie y est pour beaucoup. Puisque je tenais absolument à inclure dans une revue ce fameux Jamie n°3, j'en profite pour l'accompagner des derniers magazines sortis auxquels je suis abonnée (ou pas). Chose exceptionnelle pour cette revue, j'y ai inclus le hors-série de Psychologies qui n'est pas un magazine de cuisine sauf que ce numéro est consacré au bien manger. Malgré un prix élevé, je me le suis offert et je ne le regrette.

Pour cette 5e revue de presse, je vous propose de passer en revue 6 magazines :
- Jamie n°3 septembre-octobre 2013 ---> 00:15
- Saveurs n°205 octobre-novembre 2013 ---> 00:38
- Cuisine et VIns de France n°154 novembre 2013 ---> 01:01
- Régal n°55 novembre 2013 ---> 01:23
- 180°C automne hiver 2013 ---> 01:46
- Psychologies hors-série n°23 octobre-novembre 2013 ---> 02:09

N.B. : Je tiens à souligner le fait que je vous propose MA vision de cette presse. Je ne veux que vous inciter à vous aussi découvrir ces magazines et à vous faire votre propre opinion. Merci de votre compréhension.

Si vous désirez me poser une question précise sur un de ces magazines, n'hésitez pas et contactez moi via les commentaires ou par le biais de ce formulaire.

En bref, dans ces 6 titres, on parle de pâtes, de pommes de terre, de plats réconfortants, de fromage, de viande d'agneau et de viande de boeuf, d'endive et d'aliments "bons" pour la santé.


Jamie n°3 / (septembre) octobre 2013 / 4,90 € :

Ce que les gros titre ne disent pas :
- La polenta, l'huile d'olive, l'artichaut, le salami ;
- Parme, son parmesan et son jambon ;
- La Toscane de Dario Cecchini boucher, les États-Unis de Chris Bianco pizzaiolo et Vérone
- À chaque pâtes sa sauce ;
- Les recettes des restaurants Jamie Italian.

Les + :
- Le dossier À toutes les sauces spéciale lasagnes qui propose de jolies déclinaisons ;
- Le dossier Question de formes qui, comme le dossier À toutes les sauces spéciale lasagnes, propose de jolis accord pâtes-sauces ;
- Le très joli dossier Un coeur à prendre offre de quoi faire manger et aimer l'artichaut à tous ;
- Le dossier L'Italie des fromages qui dispense non seulement des recettes fromage-salé mais aussi fromage-sucré ;
- Le pas-à-pas pour parer les artichaut (sauf qu'on ne coupe pas la queue, on l'arrache).

Les - :
- Ce numéro 3 est sorti, à quatre jours près, avec 1 mois de retard ;
- Au passage, son prix a augmenté de 1 euros ;
- Au lieu des 90 recettes promises dans les n°1 et 2, ce n°3 n'en propose que 80 ;
- Le dossier Secrets de nonna qui n'est ni plus ni moins qu'un micro romain d'une italienne qui critique l'Angleterre sa terre d'exile. Nul.

Les recettes qui m'ont tapées dans l'oeil :
Les lasagnes crémeuses aux fruits de mer, le loup et jambon de Parme, le pain de viande cosimino, la pasta e fagioli (soupe rustique de pâtes et haricots), les gnocchis aux épinards sauce tomate et ricotta, les tagliatelles d'artichaut au pecorino et proscuitto, les artichauts en sauce aux amandes concassées, la bruschetta aux haricots borlotti, la glace à la rhubarbe et fleur de sureau, la salade de haricots verts au câpres et parmesan.

Mon avis : 
Je suis très mitigée quand à ce numéro. Il était annoncé pour le 6 septembre, puis pour le 20, puis plus de nouvelle. Finalement je l'ai trouvé en kiosque le 4 octobre où il est passé de 90 à 80 recettes et de 3,90 à 4,90 euros. Quand je consulte les édito et que je lis "L'été est presque fini et la rentrée est déjà là", j'ai envie de répondre que "L'automne est commencé et que ce seront déjà les vacances de Toussaint"... Passé ce détail, le Jamie n°3 est à mon goût un joli numéro (dans le sens esthétique), mais un numéro un peu facile. Des recettes italiennes, on en trouve partout. J'y ai trouvé assez peu d'originalité et surtout, ma soif de recettes n'a pas été rassasiée. J'ai aussi eu la sensation que la publicité, où plus précisément le shopping, était plus présent. Bref, petit bémol pour cette opus dans lequel j'ai malgré tout repéré quelques recettes alléchantes.


 

Saveurs n°205 / octobre 2013 / 5,00 € :

Ce que les gros titre ne disent pas :
- L'agneau, le barbue, la banane, le paquito, le brie, le cheesecake, la pastilla ;
- Portrait du chef A. Mavrommatis ;
- Les cépages du Minervois ;
- La conserverie.

Les + :
- Le dossier sur les terrines qui, à priori, est très cuisine de grand-mère mais que Saveurs rend terriblement irrésistibles ;
- Le dossier de recette sur la farine de sarrasin qui permet de changer de la traditionnel galette complète ;
- L'excellent dossier sur le Retour des hors d'oeuvres (que je ne savais pas disparu). J'y ai appris beaucoup de choses (merci M-L. Frechet). Les photos font saliver, les recettes donnent de bonnes idées, plusieurs chefs participent au dossier ;
- Le sublimissime dessert de pro : le paquito du chef C. Marletti. Très bien expliqué, quelques photos de pas-à-pas ; on a vraiment envie de passer en cuisine ;
- Le dossier Frenchy Thanksgiving qui livre quelques recettes emblématique de cette fête outre-Atlantique;

Les - :
Le dossier sur l'agneau et le dossier sur la barbue qui m'ont laissé sur mon faim. Trop peu de recettes et peu d'originalité ;
- La nouvelle rubrique Le menu des métier qui en est avec ce n°205 à son 3e opus. Je doute de la pérennité de cette rubrique qui tient plus de la plaisanterie que d'autre chose de plus consistant et donc intéressant.

Les recettes qui m'ont tapées dans l'oeil :
Les tartelettes de rillettes de saumon pimentées, la terrine de campagne, les tartelettes chocolat et sarrasin, le velouté de cocos de Paimpol et émulsion de hareng de J-F. Piège, les tatins d'oignons rouges de Y. Camdeborde, le tajine de légumes racines au carvi, les couteaux de mer au beurre d'agrumes, le cassoulet d'agneau, les bananes à la coque, les muffins banane et son, la soupe de champignons et gnocchis au parmesan, le velouté courge - pomme de terre et coulis de persil, le chessecake...

Mon avis : 
J'allais octroyer 3 coeurs sur 5 à ce numéro 205 de Saveurs mais vu le nombre de recettes que j'ai "post-ité", c'est un 4/5 que je lui attribue. Les sujets sont classiques, les recettes dans l'ensemble le sont aussi mais il regorge de choses qui m'ont fait saliver. J'ai eu un énorme coup de coeur sur le gros dossier consacré au hors d'oeuvre que j'ai lu de A à Z, recettes comprises. J'adore ce genre de dossier qui informe, donne les bases, parle de l'histoire du produit, s'interroge sur son avenir et propose des recettes en conséquence. J'ai aussi beaucoup aimé le dossier sur le Minervois mais ça c'est sûrement parce que c'est l'un de mes vins chouchous. Ce 205 est un numéro dans la digne lignée des Saveurs, si vous aimez le magazine, vous ne serez pas déçu. Je lui reproche juste d'être finalement assez peu collé à la saison si on fait l'impasse sur le dossier Thanksgiving.


 

Cuisine et VIns de France n°154 / novembre 2013 / 3,40 € :

Ce que les gros titre ne disent pas :
- Fenouil, sole, jarret de veau, noix, jambon blanc, Linzertorte, les grands classiques du boeuf, gâteau de semoule, le chou farci ;
- Chinon, Chablis ;
- La pomme vue pas Eric Frechon ;
- La chasse au gaspi ;
- Banc d'essai du miel de fleur et des rhums de dégustation ;
- Voyage à Essaouira et à Bruges ;
- Portrait du chef N. Magie.

Les + :
- Les quelques doubles pages du Marché de saison qui proposent toujours des produits de saison/recettes en conséquence pour votre cuisine de tous les jours. Idéal quand on manque d'imagination ;
- Le comparatif sur le fours deux en un, vapeur et encastrable ;
- Les variations autour du gratin dauphinois certes sans photo mais, comme toujours pour cette rubrique, avec beaucoup d'excellentes idées ;
- Très sympathique double page sur Que faire avec des biscuits secs. J'ai de quoi, dorénavant, cuisiner les 2, 3 ou 4 biscuits restants quand les copines viennent prendre le thé à la maison ;
- Les comparatifs miel et rhum. Le premier compare des miels accessibles à tous et permet de faire ou refaire son choix. Le second aime à choisir LA bonne bouteille à offrir (pour les fêtes à venir) où à s'offrir.

Les - :
- La page consacrée à La chasse au gaspi qui survole le sujet alors qu'il y aurait eu moyen de proposer quelque chose de beaucoup plus conséquent avec astuces, de recettes et de filons ;
- Le dossier Bons petits dîners entre amis qui veut "partager 16 recettes colorées, faciles à réaliser et délicieuses" que j'ai trouvé ce dossier un peu fourre-tout ;
- La recette de Poêlée de fruit et glace à le confiture de lait qui donne effectivement la recette d'une poêlée de fruit et qui liste 50 cl de glace à la confiture de lait dans ses ingrédients au lieu d'en donner réellement la recette. Vraie fausse joie ;
- L'éternel rubrique Cuisine à Vivre qui est vraiment le gros point noir du magazine à chaque numéro puisque sous prétexte de présenter le design et les fonctionnalité d'une cuisine, on nous colle 4 pages de shopping.

Les recettes articles qui m'ont tapées dans l'oeil :
La crème brûlée aux champignons, le clafoutis à l'oignon et au bacon crispy, le velouté thaï aux crevettes, le curry d'espadon, le gratin dauphinois façon saumon et crème d'ail, les ris de veau rôtis et barigoule d'artichauts, les barres crunchy choco-praliné, les pappardelles à la roquette et à l'orange, les petits pots de crème au cacao...

Mon avis : 
Je crois que c'est la toute première fois que j'attribue une note aussi basse à CVF. J'ai trouvé ce numéro trop classique même si c'est un peu la ligne éditoriale du magazine : la cuisine du quotidien, les classiques parfois revus et corrigés. Dans le dossier sur le boeuf, même si les photos sont particulièrement réussies, je ne me suis attardée sur aucune recette pourtant j'adore cuisiner le boeuf et je n'y connais pas grand chose. J'étais persuadée que j'allais être scotchée par ce dossier mais pas du tout. De la même façon, l'Échappée belle à Essaouira manque de consistance : beaucoup de photos, de choses à voir ou à faire mais quasi aucune information historique, géographique ou économique. Heureusement les rubriques 3 ingrédients maxi et 7 recettes en moins de 30 minutes restent toujours très bonnes et surtout très pratiques. Ce numéro 154 de CVF m'a un chouïa moins emballé qu'à l'habitude.


 

Régal n°55 / novembre 2013 / 3,90 € :

Ce que les gros titre ne disent pas :
- Le vrai wasabi, le coing, le chou, le financier ;
- Eric Guérin ;
- Un pas-à-pas tortellinis, un pas-à-pas chantilly, un pas-à-pas pommes au four ;
- Un dossier sur (Tain) l'Hermitage et notamment sur le restaurant de F. Bau, chef Valrhona mais aussi chef de son restaurant à Tain l'Hermitage.

Les + :
- Excellente double page sur le vrai wasabi ;
- Le très joli et très complet dossier sur le Limousin, avec foison de recettes ;
- Le dossier Pommes de terre toujours prêtes ! qui redore le blason de la patate avec de jolies et assurément délicieuses recettes ;
- Le dossier Biscuits culte et chocolat show qui sort un peu des sentiers battus en proposant quelques recettes originales ;
Le dossier Tea time à Londres qui (me) fait découvrir de belles adresse gourmande de la capitale

Les - :
- J'ai aimé la double page consacré au chou mais vu le nombre impressionnant de variétés existantes, j'aurai beaucoup apprécié non pas 2 mais 4 pages consacré à ce brassicacé ;
- De la même façon, je regrette l'unique page informative sur les courges totalement dénuée de recette ;

Les recettes qui m'ont tapées dans l'oeil :
La salade de coings confits, la tourte de pommes de terre, les bouligous (pancakes du Limousin aux pommes), le velouté de poireaux et pommes de terre, le hamburger en paillasson, les pancakes de pommes de terre et crabe, les carrés de chocolat et crêpes dentelle, les tartelettes au deux chocolat et granola, me trifles aux poires, chocolat et palets bretons, le cheesecake Oréo et chocolat, la bakewell tart (tarte anglaise)...

Mon avis : 
J'ai vraiment beaucoup de mal à me faire à la nouvelle maquette de Régal et je crois que cela influence négativement mon jugement. Si j'essaye de passer outre cette maquette qui rend Saveurs un peu plus classique/vieillot, ce numéro 55 est un numéro sans fantaisie. Il survole trop de sujets comme Le meilleur du Japon dans la rubrique Cook and shop qui aurait vraiment mérité un dossier complet avec un article de fond, des recettes, un comparatif. À côté de ça, je pense qu'on aurait vraiment pu se passer du pas-à-pas sur la crème chantilly. Franchement, qui la monte encore à la main ? Puisque le prochain numéro de Saveurs sera pour les fêtes de fin d'année, j'attendais de ce numéro de novembre d'avantage de recettes de saison avec des courges, des soupes et des plats mijotés "revisités".


 

180°C n°2 / automne-hiver 2013 / 19,90 € :

Ce que les gros titre ne disent pas :
- Portrait de Michel del Burgo ;
- Les tables parisiennes de Chabrol ;
- Ormeau, huîtres roses de Thau, Scofa, friture, ni fondu ni raclette, mimolette, les délices de l'hiver ; 
- Des produits de saison et les conseils pour les préparer au mieux ;
- Le restaurant le Semilla ;
- Les menus de l'alliance franco-russe décryptés ;
- Les photos de M. Paley ;
- Le KitchenAid ;
- Passer le CAP pâtissier chocolatier...

Les + :
- Une maquette élégante et contemporaine, du papier de qualité, de très jolies photo donc beaucoup de pleines pages ;
- Des articles sur des chefs et des restaurants qu'on ne connait pas encore, du moins qui sont moins médiatiques que ceux que l'on arrête pas de voir en télé ou d'entendre à la radio ;
- Le dossier sur le panier de saison qui propose quelques jolies recettes mais  des photos absolument magnifiques, de vraies natures mortes. Un grand bravo à Eric Fénot. Le dossier est très complet, on y retrouve du sucré, du salé, du classique, du "revisité", des sauces, et beaucoup d'informations produits ;
- Le sublime dossier consacré au photographe Matthieu Paley.

Les - :
- Le dossier sur Les tables de Chabrol qui ne fait presque que lister de bonnes adresse parisiennes. Si le réalisateur était encore de ce monde, j'aurai peut-être trouvé plus d'intérêt à l'article et j'aurai aimé y lire son avis sur la nouvelle génération de chefs ;
- Le dossier Ni raclette, ni tartiflette qui promet de proposer des repas réconfortant sans faire le plein de féculent et de fromage. Je pensai donc lire des propositions de recettes toutes aussi simples et rapides mais ce n'est pas le cas. Pour 80% des recettes, il faut autrement plus cuisiner que pour une raclette ou une tartiflette.

Les recettes qui m'ont tapées dans l'oeil :
Les quenelles de brochet aux écrevisses, le potimarron rôti au sésame et vinaigre balsamique, la crème de panais aux noisettes, les blinis de potimarron et rillettes de saumon, la salade de chou rouge grenaille et prosciutto, les gressins au beaufort et fenouil, la sauce mousseline aux amandes, les travers de porc crousti-fondant  compotée de coings, les gnocchi à la crème de morilles, la tarte-mousse au chocolat, les scones à l'orange, les pommes soufflées...

Mon avis : 

Vu le prix élevé de ce mook (magazine/book), il est important de signaler qu'il ne parait que tous les 6 mois au rayon livre et non magazine de votre libraire. Vous pouvez donc vous attendre à bénéficier de la réduction de -5% que certaines grandes librairies pratiquent. C'est toujours ça de pris, non ? Cela étant, 19,90 euros pour 192 pages de reportages, d'articles, de recettes et de photos exclusives, je trouve le rapport qualité/prix exceptionnel. 180°C, comme cela est mentionné dans l'édito, est un plus riche qu'un magazine mais diffusé en librairie, plus varié qu'un livre avec des reportages sur des paginations rares en presse, déconnecté de l'actu mais au taquet sur les saisons. Si vous cherchez un magazine plein de recettes pour votre cuisine du quotidien, passez votre chemin et orientez-vous vers Cuisine et Vins de France. 180°C n°2 propose assez peu de recettes et privilégie l'information, les belles histoires, la photographie. Je lui ai préféré le n°1 qui était un tout petit peu plus riches en recettes originales.


PSYCHOLOGIES n°23 HORS SÉRIE / octobre-novembre 2013 / 5,90 € :

Ce que les gros titre ne disent pas :
- Manger pour être bien ;
- Cuisiner pour s'aimer ;
- S'alléger pour se vitaliser ;
- 10 bons réflexes alimentaires.

Les + :
- Plusieurs articles qui montrent objectivement que la mal-bouffe n'est pas pas une fatalité ;
- Quels ingrédients privilégier, comment les cuire, les associer, les manger pour se faire du bien ;
- L'influence de ce que l'on mange sur notre état quotidien ;
- Que et comment cuisiner chaque jour...

Les - :
- Le mot "minceur" qui apparait à plusieurs reprise dans le dossier S'alléger pour se vitaliser comme si la minceur était synonyme d'épanouissement et de bonne santé ;
- Pour chaque dossier, j'aurai aimé avoir une sélection de 2-3 recettes en rapport, ce qui n'est pas le cas.

Les recettes articles qui m'ont tapées dans l'oeil :
Les aliments qui soignent, le bio mis en question, petites leçons de bon cuisson, l'apéro zéro kilo, ma ferme en ville, nourrir sa peau, la vérité sur les bienfaits des tisans, faire une cure de magnésium, cuisiner les huiles essentielles...

Mon avis : 
Attention, ce hors série de Psychologie n'est pas un magazine de cuisine. C'est un magazine qui questionne autour du "manger". Il est vraiment très riche et aborde un très grand nombre de points. Ce fut un plaisir de le lire et je peux vous dire qu'il y a vraiment de quoi lire puisqu'il fait 130 pages. Beaucoup d'articles étayés par des professionnels (nutritionnistes, médecins, etc). Quelques trop rares recettes un peu simplistes il faut l'avouer mais ce n'est pas un magazine de cuisine, je le répète. Bref, un très bon hors-série que, malgré son prix élevé, je ne regrette absolument pas d'avoir acheté.