Itinéraire #5 : Westminster et Chelsea, même combat : luxe et volupté !
Un soupçon de cupcake, un peu de street food (on y prend très rapidement goût), une pincée d'Art Contemporain et une marche dans un quartier très chic, le tout sous un chaud soleil... Quoi de mieux pour conclure notre séjour ?!

Toutes les bonnes choses ont une fin, hélas, bien que c'est 5 jours ont été vraiment intense. Nous avons privilégié la marche au métro et avons ainsi redécouvert l'existence de certains de nos muscles !
Ce jour-ci, après avoir "rendu" notre logement, nous disposons d'un peu moins de 9h de libre avant de sauter dans l'Eurostar de notre retour. Notre grosse valise restée en gardiennage chez notre logeur, nous entreprenons d'aller nous perdre dans les beaux quartiers...

ITINERAIRE

1. Depuis la station de métro Victoria, prenez Buckingham Palace Road pour rejoindre Ebury Street. Vous aurez tout le loisir, en chemin, d'admirer les très jolies façades des maisons du quartier. Vous comprendrez alors rapidement "qu'on est pas chez les pauvres" ! En été, lorsque les arbres sont fleuris, ce doit être encore plus joli.

buckingham palace street
Buckingham Palace Road

2. Premier arrêt gourmandise/shooping : Peggy Porschen. Peggy Porschen est une entreprise de pâtisserie fondée en 2003 par Peggy et son mari. En quelques années, Peggy Porschen a acquis une solide réputation dans la "création d'oeuvres d'art comestibles". L'entreprise est régulièrement sollicitée par les people et a ainsi déjà travaillé pour Madonna, pour Gwyneth Paltrow, pour le mariage de Kate Moss et pour celui de Stella McCartney, pour les 70 ans de Anthony Hopkins... En sachant cela, j'avais un peu peur de me retrouver dans une pâtisserie exclusive, ultra haut de gamme et très cher. Plusieurs amis m'ayant chaudement recommandé cette boutique, il était pourtant impossible pour moi de ne pas y passer alors que nous étions dans le quartier.

boutique 05 boutique 03 interieur boutique 04 interieur etale boutique 06 interieur etale
Peggy Porschen cakes au 116 Ebury Street à Londres

La boutique est un joli bonbon rose garni de jolis cupcakes, de gros jolis gâteaux et d'un minuscule joli salon de thé.. On se croirait dans une maison de poupée, mais une maison de poupée riche ! Comptez 3.75£ (4,50€ !!!) le cupcake que j'ai trouvé petit bien bien qu'apparement de taille standard pour cette boutique. J'ai hésité à m'en offrir un et sachant que je n'allais pas y revenir de sitôt, j'ai craqué pour le Chocolate heaven cupcake qui a été le gagnant du Great taste award 2011. Bien que très cher et un peu petit, ce cupcake là m'a rendu dingue : Il est tout bonnement dé-li-cieux !!! Le cake est léger et moelleux avec un vrai goût de chocolat. Quand au glaçage, c'est un mystère ; on dirait une mousse au chocolat, c'est ni gras ni trop sucré, c'est juste parfait.
Moi qui ne suis pas du tout amatrice de cupcakes et de cakes (gros gâteau à plusieurs niveaux maintenus entre eux par une crème), j'ai vraiment été séduit par ce Chocolate heaven cupcake de chez Peggy Porschen.

cupcake 01 cupcake 02
Emballage de mon Chocolate heaven cupcake

3. Après cette pause gourmande, poursuivez la ballade par Elizabeth Street. Entre voitures de luxe, boutiques de luxe, impasses privées et maisonnettes coquettes, vous croiserez le chemin d'une adorable petite église : la St Michael's Church de Chester Square. Poursuivez jusque Eaton Square pour y flâner tout en rejoignant tranquillement Kings Road.

ebury street 01 St Michael's Church
Facade de Ebury Street                       St Michael's Church
ebury street 03 ebury street 02
Une Toyota MR devant l'église puis une Maserati     Bracelets en cristal de la boutique Jenny Packham
eaton gate avant Duke of York Square 02 eaton gate avant Duke of York Square 01
De jolies portes d'entrée dans Eaton Square

4. Vous venez de quitter le quartier de Westminster pour entrer dans celui de Chelsea dont Kings Road est une des artères principales. Vous trouverez dans cette rue de multiples boutiques mais je vous conseille de continuer la ballade (et pourquoi pas le lèche-vitrine) via le Duke of York Square. C'est une petite zone piétonne parallèle à Kings Road, certes moderne mais tranquille, où l'on peut musarder au son des petits oiseaux tout en dégustant un smoothie frais vendu sur un des stands de street food présent.

Duke of York Square 03 Duke of York Square 02
Duke of York Square 01 Duke of York Square 04
Duke of York Square (crédit photo tripadvisor)

5. Le Duke of York Square donne sur un parc verdoyant qui est entouré par la Saatchi Gallery et par, en ce samedi, le Partridges Market.

gallery saatchi 
le Duke of York Square et la gallerie Saatchi 

Si je vous dis que Charles Saatchi est le mari de Nigella Lawson depuis 2003, il se peut que votre curiosité vous pousse à lire ce qui suit, non ? Publicitaire de formation, Charles Saatchi fonde en 1970 avec son frère l'agence de communication Saatchi & Saatchi avec laquelle ils font rapidement fortune. Dès 1980, Charles investit massivement dans l'art et ouvre, 5 ans plus tard, la Saatchi Gallery à Londres qui avait pour vocation de promouvoir les jeunes artistes contemporains britanniques. Depuis son ouverture, la Saatchi Gallery a connu divers lieux de résidence jusqu'à se poser en 2007 au Duke of York Square. C'est cette même année que Charles Saatchi annonce sa volonté d'ouvrir un musée gratuit d'Art Contemporain en association avec le Simon de Pury, commissaire priseur et président de la maison de ventes aux enchères P. De Pury & Co. Le projet est toujours à l'étude.

Alexandra Bircken O Unit 1 O 2008 Alexandra Bircken O Unit 1 O 2008 b
n°1 : Alexandra Bircken, Unit 1 (2008)
n°2 : détail
Andro Wekua O Covered O 2006 Markus Selg O Vorahnung (premonition) O 2010
n°1 : Andro Wekua, Covered (2006)
n°2 : Markus Selg, Vorahnung premonition (2010)

Corinne Wasmuth O Siempre es hoy O 2007 Markus Selg O Searching for ruwenzori O 2010
n°1 : Corinne Wasmuth, Siempre es hoy (2007)
n°2 : Markus Selg, Searching for ruwenzori (2010)
Thomas Zipp O Schwarze Ballons O 2005 Gert et Uwe Tobis O untituled O 2009
n°1 : Thomas Zipp, Schwarze Ballons (2005)
n°2 : Gert et Uwe Tobis, untituled (2009)
Isa Genzken O MLR O 1992 a Isa Genzken O MLR O 1992 b
n°1 : Isa Genzken, MLR (1992)
n°2 : détail
Georg Herold O Untituled O 2011 Isa Genkzen O Kinder filmen 1 0 2005
n°1 : Georg Herold, untituled (2011)
n°2 : Isa Genkzen, Kinder filmen 1 (2005)
Thomas Kiesewetter O Untituled O 2004 Volker Hueller O Sie sind unter uns XII O 2009
n°1 : Thomas Kiesewetter, untituled (2004)
n°2 : Volker Hueller, Sie sind unter uns XII (2009)

Suite à mon billet d'hier consacré en partie au Tate Modern, vous aurez sûrement compris que l'Art Conteporain est moi, c'est une grande histoire d'amour. Je vous invite fortement à aller faire un tour à la Saatchi Gallery, l'entrée est gratuite et le lieu est très agréable. (Horaires : 10-18h tous les jours)

6. Que vous appréciez ou non l'Art Contemporain, je suis persuadée que vous apprécierez au moins le Partridges Market. Vous allez croire que je ne pense qu'à ça... Et oui, encore un marché de street food !

 
Pique-nique au Duke of York Square face à la gallerie Saatchi

On y retrouve un stand Pieminister comme au Borough Market sauf qu'ici les prix ont subi une petite inflation de quasi 1£. Chelsea et son Partridges Market sont beacoup plus huppés que Southwark et son Borough Market. Il y a aussi des stands de cupcakes, cookies, fudges, plats végétariens et/ou bio, burgers de canard (énorme succès vu la file d'attente), panini, cuisine marocaine, africaine, péruvienne... Vous avez, là encore, un choix immense pour improviser un pique-nique d'autant qu'une placette acolée au marché fait un très bon spot pour déjeuner au soleil.

cookies and cream 01 cookies and cream 02
cookies and cream
crumbs and doilies 01 crumbs and doilies 02
Crumbs and Doilies
rainforest range 01 rainforest range 02
Rainforest Creations
galeta cookie heaven 01 huile olive
Galeta Cookie Heaven / Stand d'huile d'olive et miel bio
peggy s cupcakes 01 peggy s cupcakes 02
Peggy's cupcakes

7. Une fois rassasié, continuez la marche sur Kings Road jusqu'à l'impasse de Bywater Street. Rien de spécial à voir si ce n'est un petit arret shopping chez Laura Ashley ou encore cette adorable impasse ou se jouxte les façades colorées devant lesquelles sont garées des voitures de luxe. Tout ça est très mignon même si un peu haut de gamme.

laura ashley king s road bywater street 03
Laura Ashley au 120 Kings Road                              Bywater Street
bywater street 02 bywater street 01
Bywater Street avec une autre lumière

8. Une boutique Anthropologie se trouve au 131 Kings Road. Ne m'en veillez pas si je vous propose d'y faire un petit tour. Très grand, très lumineux et disposant d'une fontaine à l'intérieur même, je suis définitivement fan de ce concept store.

anthropologie 01 anthropologie 02
 
Dans la 1re vidéo, tout au début, sur la droite à côté du vigil à oreillette,
on aperçoit un bout de la fontaine qui se trouve dans le magasin même.

anthropologie 03 anthropologie 04

9. Poussez la marche sur Kings Road jusqu'à la boutique Cath Kidston et Paperchase pour, éventuellement, en profiter pour vous rapporter quelques souvenirs Londoniens. Empreintez Old Church Street où vous croiserez le chemin du lotissement privé Queen's Elm Square qui regroupe une quinzaine de jolies maisons Tudor.

avant fuham road 01 avant fuham road 02

10. Remontez ensuite Fulhman Road, admirez l'architecture du South Brompton Hospital et du Rose Square Fulhman. Enpreintez Sydney Place, admirez les jolies facades typiquement anglaises. Rejoingnez enfin la station de métro South Kensingthon. Non loin cette station, aux croisements de Pelhma Street et de Onslow Square, vous trouverez une boutique Bens Cookies. L'une de mes amies me l'a recommander mais franchement, je préfère de loin les miens !

fulham street 01 apres fulham road
Fulham Street                                                       Sydney Place

11. Il est maintenant temps de rejoindre la gare St Pancras afin de prendre l'Eurostar qui nous raménera dans nos contrées. Ne soyez surtout pas en retard pour l'embarquement qui se fait au plus tard 30 minutes avant le départ. Les douaniers anglais sont très pointilleux sur ce point. Mon mari, en voyage d'affaire, à eu le malheurs d'arriver 26 minutes avant le départ de son Eurostar. Bien que toujours à quai, on lui a refusé l'accès au train et il a du prendre le suivant.


C'est ainsi que ce termine mon séjour londonien. J'ai été enchanté par ces 5 jours et je compte y retourner un jour pour visiter les quartiers que je n'ai hélas pas eu le temps de découvrir. J'espère que mon récit vous aura plu.
Prochainement je publierai un billet consacré au restaurant Fifteen de Jamie Oliver que j'ai visité ce jour là.
D'ici là, si vous avez des remarques, des suggestions ou des questions à me poser, les commentaires sont à votre disposition.